Whatever apero 11-05-2012 - compte rendu

De Breizh-Entropy.

Aller à : Navigation, rechercher


Compte rendu du Whatever_apero_11-12-2012

image du jour :

Stalinitits.jpg


Sommaire

Photos de l'évènement


Atelier IRC

Accessibilité

Newb's a mis en place un serveur IRC en local à l'adresse 192.168.0.34, accessible en IPv6. nameless` l'a rendu publique via une redirection SSH.

activité

#!/bin/bash

BOTS=60
SERVER=192.168.0.34
PORT=1337

for i in $(seq 1 $BOTS); do
  NICK=$(dd bs=1 count=4 if=/dev/urandom | base64 | tr -d =+/0123456789)

  ii -s $SERVER -p $PORT -n $NICK -i ~/irc/bot/$NICK &
done

Présentation des financements de la Commission européenne

Aperçu

La Commission européenne compte financer des projets pour aider à contourner la censure sur Internet et à se protéger contre la surveillance... Dans les pays « du Sud de la Méditerrannée » d'une part, et en général dans les pays où les droits de l'Homme ne sont pas respectés d'autre part (i.e. dans leur esprit, plutôt à l'extérieur de l'Union européenne).

Un mot sur la structure de la Commission

La Commission est composée de commissaire, nommés par les gouvernements des États européens. C'est un organisme administratif complexe, à l'intérieur duquel même ceux qui y bossent ont du mal à s'y retrouver. La Commission est séparée en directions générales (DG), censées se répartir les grands thèmes (en réalité, il y a souvent des recoupements entre les DG).

Deux programmes de financement de la Commission pour les projets de lutte contre la censure

Future Internet Research and Experimentation Initiative et No Disconnect Strategy

L'enveloppe FIRE vise à financer des projets portant sur le développement d'Internet en général. À l'intérieur de FIRE, il y a des objectifs spécifiques qui correspondent aux objectifs de NDS, NDS n'étant qu'une sorte de concept dont les objectifs sont d'aider les habitants des pays sous censure d'Internet à rester connectés (et sécurisés). Les objectifs de NDS sont les suivants :

FIRE est sous-divisé en « Integrated Projects » (IP). Ce n'est pas totalement clair, mais il semble que ceux qui veulent profiter d'un financement doivent postuler sur un IP en particulier.

Des associations et ONG peuvent a priori postuler aux IPs de FIRE, chaque IP ayant ses règles spécifiques (dates limites, notamment).

Le financement maximal est de 200K€ par projet, en général au maximum à hauteur de 75% du budget total du projet. FIRE est un projet du 7ème Programme cadre de Recherche et Développement de la Commission (FP7).

European Instrument for Democracy and Human Rights

L'EIDHR est une structure qui existe depuis plusieurs années, et qui débloque des financements régulièrement pour les projets dont le but est la défense des droits de l'Homme. À partir de l'appel qui sera lancé le 15 mai, l'EIDHR réserve une enveloppe de 3M€ dédiée à la lutte contre la censure et la surveillance sur Internet. À compter du 15 mai, ceux qui veulent être financés auront 40 jours pour soumettre une « concept note », qui devra être validée, avant que puisse être retenu le projet complet.

Les objectifs et contraintes - vus dans des diapos de présentation à Bruxelles - de cette partie du financement EIDHR sont :

Les ONG et associations peuvent postuler, les agences du secteur public, personnes individuelles et corps parlementaires nationaux et internationaux (?). En pratique, un individu seul a peu de chances d'y arriver compte tenu de la complexité administrative et de la fréquence des rapports qui est requise (1 par trimestre).

Le financement minimal accordé est 300K€, maximal 1,5M€, pour une proportion maximale de 90% du budget. Les financements EIDHR sont (à vérifier) indépendants du FP7.

Les ONGs qui veulent des techniciens

Les ONGs qui défendent les droits de l'Homme et plus particulièrement la liberté de la presse et de l'information ont besoins de techniciens qui comprennent les dangers et sont capables de mettre en place les outils pour garantir un anonymat correct sur Internet aux personnes qui en ont besoin. Dans le lot, les suivantes recherchent du monde et/ou veulent bosser avec des gens du monde du hacking (les compétences recherchées sont variées : développement, réseau et VPNs, Web, veille technologique, écriture de documentation, etc.) :

Cette liste est loin d'être exhaustive, mais ceux qui ont fait leurs preuves et aimeraient vivre en défendant les droits de l'Homme à travers la liberté sur Internet peuvent s'en rapprocher.

Atelier streaming

Si VLC permet facilement et de façon portable de streamer de l'audio ou de la vidéo (comme vu lors du précédent Whatever apéro), Gstreamer est nettement plus stable que VLC lorsqu'il s'agit de streamer un flux mixant audio et vidéo.

Supposons que le serveur Icecast se trouve sur l'IP 10.8.48.2, sur le port 4242, que le périphérique vidéo soit /dev/video1 et le périphérique audio soit un périphérique ALSA hw:1,0. La commande suivante permet de capter les deux flux, de les convertir respectivement en Theora et Vorbis, de les multiplexer dans un conteneur OGG puis de les envoyer vers le serveur Icecast :

gst-launch-0.10 v4l2src device=/dev/video1 ! ffmpegcolorspace ! video/x-raw-yuv,width=320 ! clockoverlay ! cairotextoverlay text="Telecomix Test Stream" shaded-background=true ! tee name=scr ! queue ! xvimagesink sync=false scr. ! queue ! theoraenc quality=3 ! queue ! oggmux name=mux alsasrc device=hw:1,0 ! tee name=asink ! queue ! alsasink asink. ! queue ! audioconvert ! vorbisenc quality=0.1 ! queue ! mux. mux. ! queue ! shout2send ip=10.8.48.2 port=4242 password=monmotdepasse mount=pub_whatever.ogg

Malheureusement, il arrive qu'avec certains périphériques ALSA, gstreamer ne parviennent pas à lire le flux audio. L'erreur suivante indique ce symptôme :

Rate doesn't match (requested 44100Hz, get 0Hz)

Dans ce cas, un petit workaround consiste à utiliser arecord pour capter le flux audio puis à l'envoyer dans l'entrée standard de Gstreamer :

arecord -D hw:1,0 -f S16_LE -r 16000 | gst-launch-0.10 v4l2src device=/dev/video1 ! ffmpegcolorspace ! video/x-raw-yuv,width=320 ! clockoverlay ! cairotextoverlay text="Telecomix Test Stream" shaded-background=true ! tee name=scr ! queue ! xvimagesink sync=false scr. ! queue ! theoraenc quality=3 ! queue ! oggmux name=mux fdsrc ! decodebin name=decoder decoder. ! queue ! audioconvert ! tee name=asink ! queue ! alsasink asink. ! queue ! audioconvert ! vorbisenc quality=0.1 ! queue ! mux. mux. ! queue ! shout2send ip=10.8.48.2 port=4242 password=motdepasse mount=pub_whatever.ogg

Il y a très sûrement encore plein d'optimisations à faire : réglage plus fin de l'encodage, réglage de la taille à l'encodage et non à la lecture du périphérique.

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Accès rapide
Boîte à outils
Breizh-entropy.org